La période symbiotique

La période symbiotique

1-Qu’est ce qu’est la période symbiotique ?

 

La période symbiotique, c’est la période de fusion importante entre la mère et son nourrisson qui va de 2 à environ 6 mois.

Après la naissance, c’est le corps maternel qui va assurer la continuité du vécu in utero du bébé. Il va retrouver le bruit des battements du coeur, la voix, la chaleur, ce qui va lui permettre une régulation et un apaisement. Ces expériences agréables permettant apaisement des tensions et régulation, le nourrisson va les rechercher et va ainsi favoriser le développement du lien mère-enfant. Plus le nourrisson cherchera la présence de sa mère, plus celle-ci se rapprochera de l’enfant, plus les sécrétions hormonales de bien-être  augmenteront ce qui favorisera la proximité de cette dyade, qui recherchera la présence de l’autre. 

 

2-La phase autistique :

 

Les 2 premiers mois, le bébé communique peu, il est centré sur son vécu corporel, ses sensations, la satisfaction de ses besoins. Margaret Mahler, la célèbre psychiatre hongroise, nomme cela la phase autistique, elle est tout à fait normale et précède la phase symbiotique. Le nourrisson n’est pas en relation à proprement parlé, il ressent des douleurs et des inconforts (faim, froid, douleur…) et les exprime en pleurant sans chercher une relation, sans avoir conscience d’un autre.

 

3-A quoi sert la phase symbiotique dans le développement humain ?

 

 « À partir du deuxième mois, une conscience diffuse de l'objet de satisfaction des besoins marque le début de la phase de symbiose normale, dans laquelle le nourrisson se comporte et fonctionne comme si sa mère et lui formaient un système tout-puissant - une unité duelle à l'intérieur d'une seule limite commune. » (Malher, 1980).

 

La phase symbiotique est la base de la relation dyadique. Elle permet de donner une sécurité intérieure à l’enfant et confiance en un environnement suffisamment bon grâce aux réponses de la mère. Le bébé pleure, la mère accoure pour répondre a ses besoins et  l’apaiser. Le nourrisson dépend de manière absolue de son partenaire symbiotique au cours de cette phase et construit peu à peu, à force de réponses adéquates une relation de confiance avec la personne qui prend soin de lui et par extension plus tard au monde. 

Cette phase débute avec l’indicateur du premier organisateur de Spitz qui est le sourire réponse. Le bébé reconnait un visage humain et cette vision lui plait, il sourit c’est une premier signe de communication volontaire.

Cette période est primordiale dans la construction psychique d’un être puisqu’elle est la base de sa construction, de sa confiance, de sa sécurité pour permettre à l’individu plus tard de se détacher et d’être assez en sécurité pour explorer, créer et agir de manière autonome.  

On pourrait résumer cette fameuse période à : nul ne peut être indépendant s’il n’a pas été dépendant. 

 

4-Conseils en lien avec cette période :

 

Au vu de ce que l’on vient d’étudier, il est évident qu’il va falloir répondre le plus possible aux besoins du bébé pour justement lui permettre de s’apaiser, de se construire harmonieusement. 

D’instinct, les mères le font mais parfois des personnes peu renseignées sur le sujet vont conseiller de laisser pleurer l’enfant pour qu’il s’habitue à être seul, mais le bébé ne peut pas s’habituer au vide. Il a besoin d’être porté, d’être regardé et rassuré. Le laisser pleurer alors qu’il appelle à l’aide dans sa situation d’angoisse et d’inconfort entacherait sa confiance au monde, sa sécurité intérieure et sa construction psychique. 


Liste des commentaires


Ajouter un commentaire


N'hésitez pas à nous laisser votre avis

Vous avez des propositions ou des remarques ? N'hésitez pas à nous contacter!

Nous contacter!